Le bonheur n’est pas dans l’argent, mais dans le shopping. Marilyn Monroe

Vérifions ensemble cette citation.

En route pour le shopping

Aujourd’hui, c’est samedi, autrement dit, c’est le jour du shopping pour une fan incontestable de mode comme Justine ! Enthousiaste, la demoiselle décide d’aller chiner dans les magasins accompagnée de sa meilleure copine Myriam qui travaille dans la boulangerie juste en face de sa fac.

Après avoir papoté de tout et de rien autour d’un bon café, les deux amies commencent la tournée des commerces du coin. Des robes, des jupes, des jeans, des bijoux ou encore des blouses printanières… Il faut l’avouer, les tentations sont nombreuses !

Pourtant, il n’y a qu’un seul article sur lequel Justine porte son regard aujourd’hui… un blazer… c’est le blazer de rêve, celui qu’il lui faut immédiatement ! Vous savez, il s’agit de l’une de ces jolies vestes noire aux allures terriblement chic… Il y a de quoi s’émerveiller devant un vêtement d’une telle noblesse. Pour dire vrai, ça fait des mois que la jeune femme en recherche un de la sorte. Désespérée de le trouver elle avait même abandonné l’idée.

Justine, des étoiles plein les yeux, caresse du bout des doigts l’aspect doux et léger de cette pièce de qualité, tout en respirant délicatement son odeur de neuf. Elle aurait presque envie de s’en imprégner toute entière ! Pourtant, en retournant l’article pour voir son étiquette, c’est un frisson de déception qui la parcourt. Le produit est hors de prix…ce blazer est tout simplement inaccessible pour un budget d’étudiante comme le sien.

image de l'E-book e-reputation

L’E-book pour gérer son image sur le web

Image, ebook style

Téléchargez votre E-book de style

Ma meilleure amie

C’est peut-être bête, mais notre héroïne en a presque les larmes aux yeux. Elle se voyait déjà porter fièrement cette magnifique veste, aller à la fac, rendre visite à ses amis…. Soudainement, une main sur son épaule la tire de ses rêveries. « Laisse tomber, t’en trouveras un autre… » lui marmonne Myriam, semblant agacée de l’attendre depuis déjà plusieurs minutes. « Oui, certainement… » murmura Justine, peu convaincue, la mine dépitée. Les deux acolytes quittèrent finalement le magasin les mains vides. Justine s’efforça de garder le sourire le reste de l’après-midi, malgré sa contrariété évidente.

Quelques jours plus tard, Justine sort de la fac, toute contente d’aller déjeuner dans la boulangerie de son amie Myriam. La jeune femme passe le pas de la porte, en lançant un sympathique « Hello copine ! » Quelle ne fut pas sa surprise quand son amie apparue dans l’angle, portant, l’air de rien, le sublime blazer du samedi précédent. « Bah alors, t’as avalé une mouche ou quoi ? » lui lance Myriam en riant, constatant la mine dépitée de sa partenaire shopping. Justine, se sentant trahie par celle en qui elle avait confiance, ne sut quoi dire. Elle prétexta un appel urgent pour quitter précipitamment les lieux, et se réfugia dans les toilettes pour pleurer. Elle ne pouvait s’empêcher de penser : « Comment ai-je pu me faire avoir à ce point, comment a-t-elle pu me faire cela ? C’est ça, une amie ? Comment la jalousie a-telle pu naitre entre nous… »

Bref, une amitié brisée par un blazer, c’est clair je choisirai mieux mes copines !