Comment faire du conseil en image ?

Qu’est-ce que le conseil en image ?

Donnons du sens à ce mot

C’est le fait de donner des conseils, instructions à une personne, afin de l’aider à améliorer son apparence vestimentaire. Les conseils peuvent aussi concernés d’autres points qui sont en lien avec tout ce qui émane de l’individu. Toutefois, parfois les conseils ne concernent pas une personne mais une structure, un objet. Mais dans cet article, nous nous attarderons uniquement sur le conseil en image de l’individu.
C’est un terme très générique, utilisé majoritairement dans le monde des conseillers.ères en image, coachs, consultants en image. Certains utilisent le terme de « relooking » pour conseil en image, même s’il y a une nuance entre les deux.
Avant de continuer ou d’approfondir ce que fait un conseiller voyons ce qui se joue derrière cette activité.

Conseil en image, l’enjeu caché

Quel que soit le type d’interactions que vous avez avec les gens qui vous entourent, vous devez faire attention à l’image extérieure que les autres et vous-même avez de votre personne. Car votre succès et votre épanouissement dans le domaine privé comme dans le domaine professionnel dépendent souvent de votre apparence. D’où la légitimité de faire appels aux services d’un consultant en image. Ce professionnel exerce un métier oh combien utile pour de nombreuses personnes, mais encore très peu connu. Il reste souvent perçu comme un jeu, une activité ludique que tout le monde peut pratiquer. Dans la suite de cet article, nous ferons donc une description un peu plus poussée de cette profession.

Image, ebook style

Téléchargez votre E-book de style

Qu’est-ce qu’un conseiller en image ?

La fonction

Comme nous l’avons vu, le conseiller en image cherche à valoriser l’image d’une personne et pour atteindre cet objectif, il utilise différentes techniques. La difficulté principale est l’adaptation à chaque client et le respect des attentes de ce dernier. Son rôle sera donc de relooker l’aspect extérieur de son client en lui donnant des conseils propres à sa situation et/ou environnement. Il pourra lui montrer comment s’habiller, quel est le type de vêtements idéal pour sa morphologie, comment cacher ses imperfections physiques (s’il en a), comment gagner en assurance grâce à son apparence. Il donne des conseils sur mesure : la coiffure de rêve, le vêtement optimal, les couleurs valorisantes…

Les services

En règle générale le conseiller en image travaille aussi bien avec les particuliers, qu’avec les sociétés… Dans ce cas, il apportera son expertise pour l’amélioration de l’image des collaborateurs. Faire en sorte qu’ils véhiculent bien les valeurs de l’entreprise. L’expert en image peut être amené à travailler sur la communication interpersonnelle.
Vous retrouvez aussi cette appellation pour des experts en vente travaillant sur la valorisation des produits, d’une marque.

Quelles sont les qualités ?

Le relationnel

Un bon conseiller en image doit être une personne très sociable qui entre facilement en contact avec des gens autour de lui. Fin psychologue, il doit pouvoir facilement :

  • nouer des relations solides de confiance avec ses clients.
  • avoir un sens de l’écoute très développé, et comprendre ce qui n’est pas exprimé
  • être une personne aimable, sympathique qui prend à cœur les problèmes de ses clients.
  • maitriser les rouages de la communication.

L’esthétisme

Vu que ses conseils seront pour la plupart orientés sur l’apparence physique, le coach en image ou (conseillère en image) doit maitriser les techniques et les notions importantes en esthétique :

  • mettre en valeur la silhouette d’un client, qu’il soit un homme ou une femme.
  • connaitre les couleurs, comment bien les associer
  • avoir des connaissances en mode et stylisme, il se doit de connaitre les codes vestimentaires afin de bien choisir le vêtement en fonction des contextes.
  • Il doit toujours s’informer sur les tendances de la mode. Certains de ces clients veulent comprendre la mode, d’autres sont plus à la recherche d’un style unique ou encore intemporel.

La pédagogie

Un conseiller en image doit être une personne disponible, autonome, assez motivée et parfois prête à relever des défis. Réussir en douceur à faire comprendre à son client les raisons pour lesquelles une tenue de convient pas.
C’est une tâche complexe, savoir rester positif et être capable de voir le bien dans toute situation. Et ceci, même dans les cas les plus difficiles qu’il rencontrera certainement au cours de l’exercice de ses fonctions.

S’il n’a pas ces qualités, il sera obligé de tout sous-traiter et n’aura pas une bonne vision globale. Ce qui devient gênant, puis que c’est ce qui le différencie du coiffeur, de la maquilleuse, de la styliste.

une de couv-devenir conseiller en image

Ebook-devenir conseilller en image

Pourquoi recevoir du conseil en image ?

Juste améliorer son allure

Vous devez faire appel aux services d’un conseiller (ou une conseillère) en image si vous êtes un homme ou une femme qui souhaite améliorer, corriger, rafraichir son image pour influencer positivement la perception que lui-même et les autres pourraient avoir de sa personne.

Utiliser le conseil en image comme levier de la confiance et l’estime de soi

On peut recommander un conseiller en image à toute personne qui manque d’assurance, de confiance en elle, en son physique. Toute personne complexée qui ne s’aime pas elle-même. Les conseils d’un tel spécialiste lui seront très utiles pour pouvoir s’accepter telle qu’elle est et surtout affirmer sa personnalité.

Changement de vie

Vous pouvez avoir recours aux prestations d’un conseiller en image si vous sortez fraichement d’une situation particulière comme une promotion professionnelle, une période post-accouchement, une séparation difficile qui vous a marqué et vous souhaitez rebondir de plus belle, la recherche de l’âme sœur dans le cas où vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour pouvoir séduire…

Recherche d’emploi

Lors d’un entretien d’embauche vous n’aurez qu’une occasion de faire une bonne impression. L’apparence est le premier critère de jugement des personnes que nous rencontrons. Ils se forment une opinion de nous dans les 20 premières secondes, souvent bien avant que vous ayez dit “Bonjour”.

conseillère en imageLors de manifestions

L’intervention d’un conseiller en image peut être importante pour des occasions telles que les prises de parole lors des séminaires, d’ateliers.
Les conseillers en image sont aussi très sollicités par les personnes publiques et les célébrités qui sont obligées de veiller en permanence sur leur image. Leur apparence passe au crible vu qu’ils sont tout le temps sous les feux des projecteurs. Aucune erreur n’est permise. Il leur est donc nécessaire de s’attacher en permanence les services d’un professionnel qui saura les rendre impeccable et irréprochable en toute occasion.

Quelles sont les étapes à remplir avant de devenir conseiller en image ?

La réflexion

Cette étape est commune à tous les métiers mais souvent oublié. Faites une forme d’introspection, questionnez-vous vraiment :

  • Est-ce que je veux vraiment faire ce métier ?
  • Suis-je influencé.e par les émissions télévisées ?
  • Serai-je en fait à la recherche de facilité ?
  • Suis-je en manque de reconnaissance ?
  • J’adore le shopping, Ok, mais pour moi ou pour les autres ?
  • Etc.

Suivre une formation

N’oubliez pas qu’il s’agit d’une profession comme toutes les autres et que pour l’exercer en tant que professionnel, il vous sera nécessaire voir obligatoire de faire une formation complète. Apprentissage sanctionné par un certificat, un diplôme qui jouera le rôle d’attestation auprès de vos futurs clients.
Se former aux méthodes et techniques du métier est primordiale. On ne fait pas n’importe quoi, vous êtes face à un être humain et il attend beaucoup de vous !

Choisir entre salariat ou entrepreneuriat

Choisir entre un salaire ou des honoraires correspond à choisir entre la sécurité ou la liberté. Tout est une question de tempérament, mais ces quelques éléments de réflexion peuvent vous aider.

La rémunération

future coach en imageSi vous faites du conseil en image en tant que salarié, sachez que le salaire moyen d’un débutant varie autour de 1200 euros net. C’est l’équivalent des métiers comme esthéticiennes, coiffeurs… Comme pour ces postes, ce salaire est appelé à augmenter au fur et à mesure que vous exercerez ce magnifique et passionnant métier pour atteindre 2100 euros net. Ces salaires tiennent comptent de la notoriété de l’entreprise pour laquelle vous travaillez.

Si vous décidez d’ouvrir votre propre agence, cela devient plus complexe. Vous l’avez deviné, votre capacité à trouver les clients change tout. La rémunération va du simple au triple. Ci-dessous d’autres pistes de réflexion. En considérant les informations données au sujet de la tarification dans le métier de conseiller en image, vous comprendrez facilement que votre rémunération peut varier d’un professionnel à un autre. Notez cependant que quel que soit la localisation de votre cabinet, quel que soit le type de formation que vous avez suivie, les honoraires dépendront de votre ancienneté, de votre notoriété. Seule la publicité, vos résultats, le bouche à oreille comptera. En d’autres termes, plus vous aurez des clients, plus vous aurez d’autres sollicitations.

Là vous pourrez gagner bien plus, mais vous devrait avoir une bonne stratégie, une bonne capacité à vendre. Comme dans tous les métiers autonomes, votre rémunération suivra votre capacité à trouver les clients et bien vous positionner.

Comment s’installer

Notre conseil, avant l’installation à votre compte

Pour un début et si vous n’avez pas de trésorerie, vous pouvez commencer en tant que salarié dans un cabinet ou une structure déjà existante. Cela vous permet d’une part de pratiquer avant de vous mettre à votre propre compte. En effet, développer son marché dans ce secteur d’activité prend du temps. Il est essentiel de pouvoir supporter les charges de fonctionnement de votre petite entreprise.
Et si vous n’avez pas assez de capital pour démarrer et le temps que votre activité se développe réellement, vous risquerez de vous retrouver à cour de fonds et une fois dans cette situation, c’est l’échec assuré.

Choix du statut

Vous pouvez exercer en tant que travailleur indépendant : auto entrepreneur, profession libérale, associée d’une SARL, Eurl. Vous seul.e , savez si vous allez entreprendre en solo ou avec une autre personne.

image de l'E-book e-reputation

L’E-book pour gérer son image sur le web

Votre emplacement

Réfléchissez aussi à votre emplacement, où comptez-vous vous installer (en ville ou en campagne). Le potentiel client sera moins développé en campagne qu’en zone urbaine, mais cela dépend aussi de la concurrence dans votre zone. C’est à vous de faire l’analyse du marché.

Trouver les clients

Une fois, le statut choisi, il faudra aussi choisir votre cible. À qui souhaitez-vous vendre ? Il s’agit de décider si vous allez travailler avec des personnes ou si vous allez plutôt offrir vos services aux entreprises. Quelle est votre cible idéale ? Hommes, femmes, cadres, hauts fonctionnaires…

Définir vos tarifs

Critère numéro 1 : parmi les critères de tarification à partir desquels le conseiller en image peut se baser pour fixer les prix de ses honoraires, nous avons :
Le type de formation suivie : en effet, les formations présentes sur le marché permettant de faire de vous un professionnel dans le conseil et le coaching en image sont diversifiées. Vous pouvez suivre une formation en ligne ou vous inscrire directement dans une école de stylisme et modélisme. Quel que soit votre choix, vous devez savoir que cette formation aura un coup. Il va donc falloir rentabiliser cette formation une fois sorti de l’école. En fonction donc du coût total de la formation, les prix des honoraires vont différés d’un conseiller en image à un autre.

Critère numéro 2 : c’est la situation géographique du cabinet du conseiller ou de la conseillère en image que vous aurez choisi. Est-il situé dans une grande ville ? Est-il localisé en campagne ? Notez qu’un conseiller en image installé dans une grande ville imposera des tarifs plus élevés que celui qui exerce en campagne.

J’espère que c’est informations vous ont permis de trouver des réponses à vos questions !