Faut-il des qualités pour être coach en image.

Oui et les cinq premières sont plutôt de l’ordre du savoir être. En effet, comment arriver à accompagner une personne si le coach n’a pas cette aptitude ?

Les deux qualités généralistes

Savoir écouter : c’est une qualité dont on a besoin dans beaucoup de métiers. Plus qu’entendre, le coach doit écouter et comprendre ce qui n’est pas dit. Il ne faut jamais oublier que c’est un métier qui touche à l’essence de la personne. On est toujours extrêmement sensible à l’image que l’on reflète que l’on reflète, à ce que l’on dit sur nous.

Savoir communiquer : écouter implique de savoir communiquer. Poser de bonnes questions au bon moment afin qu’un échange se crée entre le consultant et la cliente. En entreprise, il est souvent difficile de faire une remarque à un collaborateur sur son allure. D’ailleurs, il se peut qu’il ne l’accepte pas du tout ! En revanche, c’est un point sur lequel le collaborateur échangera plus facilement avec un coach. Ce dernier doit néanmoins savoir comment dire.

image de l'E-book e-reputation

L’E-book pour gérer son image sur le web

Image, ebook style

Téléchargez votre E-book de style

Les trois autres qualités du coach en image

Être empathique : j’entends souvent dire « se mettre à la place de… ». Être empathique est pour un coach plus que cela. Il doit comprendre et passer à l’action. Dans le sens où il doit pouvoir garder suffisamment de recul pour agir avec la client.e. Une conseillère en image peut de surcroît se trouver face à une personne ayant un vrai souci de mésestime de soi.

Être patient : le coach en image peut avoir une vision spécifique sur le style que pourrait adopter le client, mais le client n’est peut-être tout simplement pas prêt. Alors il faut s’armer de patience, les séances de shopping ou d’essayages sont illustratrices de cette qualité. Or, le déclic doit se faire du côté du client homme ou femme.

Être perspicace : dans le sens qu’il doit découvrir votre unicité. Le coach en image doit arriver à se détacher de son propre style afin de ne pas faire de ses clients des clones. Cela implique accepter et apprécier des styles variés, et en retirer ce qui vous mettra en valeur. Il doit pouvoir réveiller le côté bohème, haute couture ou encore romantique qui est enfoui en vous. Il doit savoir non seulement le découvrir mais en faire qq chose de moderne avec vous.