Oser dire “non” est aujourd’hui une forme de bravoure – Michel Lacroix

Aoko est une jeune femme d’origine japonaise dont les qualités sont nombreuses. Ses amis la décrivent comme une personne gentille, drôle, intelligente… autrement dit, elle a tout pour plaire ! Cependant, Aoko a quand même un défaut… un tout petit défaut… mais qui lui porte préjudice depuis déjà de nombreuses années. Elle ne sait pas dire non !

Certainement par manque de confiance en elle, ou par excès de générosité, la jeune femme se sacrifie sans cesse pour les autres. Quelles que soient les circonstances, dès que quelqu’un lui demande un service, elle accepte, même si elle n’en a pas envie.

Aujourd’hui, on est vendredi après-midi. Dans deux heures, c’est le week-end. Aoko est folle de joie parce qu’elle doit rejoindre son petit ami après le travail… Ce dernier, habitant à une centaine de kilomètres de là, est venu spécialement pour passer la soirée avec elle. Le rendez-vous est fixé à 17 heures 30, devant l’entrée du grand parc, et il paraît qu’il a même une surprise pour elle ! La jeune femme se réjouit déjà de l’agréable moment qui l’attend.

La demande

Soudainement, sa collègue Catherine déboule dans la pièce. « Aoko, Dieu merci tu es là ! » s’écrit-elle, en posant un énorme dossier sur le coin du bureau. « Je suis hyper embêtée, je dois récupérer ma fille à l’école à 17 heures pétantes, et j’ai un tableau croisé dynamique sur Excel à terminer avant ce soir… je t’en supplie, tu veux bien t’en occuper ? Tu serais un amour ! »

Aoko, très mal à l’aise, regarde furtivement sa montre… 16 heures 15… « je n’aurai jamais le temps de faire ça en moins d’une heure », se lamente-t-elle intérieurement. Cependant, au regard de la mine dépitée affichée par son amie, elle finit par accepter… à contrecoeur.

Eh bien, si elle avait su… la tâche était si longue, que la jeune femme ne put quitter les lieux qu’à 18 heures 30 ! Son cher et tendre, vexé d’un tel retard, a fini par reporter le rendez-vous et retourner à l’hôtel. Aoko rentre à la maison, le moral dans les chaussettes ! Dès maintenant, elle se promet d’apprendre à dire non aux autres… pour mieux se dire oui à elle-même !